📚 Plus j’apprends, plus je prends conscience de l’étendue infinie des connaissances. J’ai envie de dire : plus j’apprends, moins je sais. Décidément, notre vieil ami Socrate (quand même né en -470), qui disait « je sais que je ne sais rien », était un gars que j’aurais bien rencontré.
.
đź“š Toute cette connaissance que je n’ai pas. C’est frustrant, certes. Un peu. Mais c’est surtout enivrant. Sans fin, ni gueule de bois ! Une saine ivresse, quoi. Ça rend heureux.
.
📚 Apprendre, c’est générer de nouvelles connexions synaptiques dans notre cerveau. C’est repousser les limites de notre zone de confort, les dépasser parfois. Et ça, c’est tellement épanouissant !