Chez Success Story on aime jouer. Chaque nouvel élève s’amuse à ouvrir ces cadenas le plus vite possible en début de leçon. Son concurrent ? Lui-même. La durée est chronométrée et il découvre qu’il progresse à chaque cours.

Lors de la première leçon il découvre, sans explications, la boîte contenant en vrac des clés et des cadenas. Il doit alors faire appel à ses compétences en résolution de problèmes pour trouver comment procéder.

La satisfaction de trouver génère de la dopamine, hormone qui participe à la motivation. L’élève associe la satisfaction de la réussite à ce jeu et sera motivé de recommencer.

Ses compétences de mémorisation lui permettent de se souvenir des calculs. Il appliquera aussi des stratégies gagnantes : 23 x 7 ? Trop compliqué ! Il le laisse pour la fin.

Tout ça est très intelligent et atteste des compétences cognitives de l’élève. S’il en doutait, Success Story le lui dit et l’encourage à se féliciter.

Et c’est très important : pensez-vous assez à vous féliciter de vos petits succès quotidiens ?

Quand la routine s’installe, il est temps de stimuler l’élève avec un autre jeu. Pas de souci, Success Story en dispose de toutes les sortes.